Une mesure des préjudices du jeu sur la qualité de vie

Des chercheurs australiens proposent une mesure des préjudices en fonction des différents niveaux de problèmes de jeu (PGSI). Bien qu’utiles pour adapter l’offre de traitement, les échelles cliniques existantes qui mesurent les comportements et dépistent les problèmes de jeu sont inappropriées pour soutenir la  mise en place de politiques publiques. Pour y remédier, la mesure proposée vise à quantifier les préjudices du jeu sur la qualité de vie.

Type : 

Article scientifique

Mots clés: 

S'abonner à RSS - Qualité de vie