Les répercussions des problèmes de jeu sur les proches, quelques repères

Les recherches épidémiologiques ou sociologiques sur les jeux de hasard et d’argent ont démontré que les impacts du jeu se répercutent non seulement sur le joueur mais aussi sur sa famille, ses proches, ses collègues et son réseau. Les données de Politzer et ses collaborateurs indiquaient dès 1992 que de 10 à 17 personnes de l’entourage d’un joueur pathologique étaient significativement affectés (Politzer, Yesalis, & Hudak, 1992). Un rapport Néo-Zélandais présente notamment des informations plus récentes sur la proportion de personnes affectées par le jeu d’autrui.

Type : 

Article scientifique

Mots clés: 

S'abonner à RSS - Nouvelle-Zélande