Interventions en ligne pour le traitement des problèmes de jeu: de quoi parle-t-on ?

Pour répondre à cette question, une étude exploratoire sur les interventions en ligne pour le traitement et la prévention des problèmes de jeu a été publiée récemment. 27 articles scientifiques revus par des pairs ont été sélectionnés. ils sont issus de plusieurs régions différentes, avec une représentation particulièrement forte en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Scandinavie.

Les différentes modalités d’intervention en ligne

Parmi les modalités recensées, on observe des consultations individuelles avec un professionnel de la santé mentale par courrier électronique, vidéoconférence ou conférence vocale uniquement. Des interactions en mode « texto » dans les « chats » en temps réel et dans des forums de discussion, modérés par des intervenants, ont aussi été recensées. Des sites proposent aussi des réactions automatisées personnalisées et normatives sur les comportements de jeu, des outils éducatifs ou d’aide personnalisée incluant des tests d’autodiagnostic des problèmes de jeu et de problématiques connexes (dépression, anxiété, qualité de vie). Les interventions en ligne de type thérapie cognitivo-comportementale ou entretien motivationnel rendent disponibles les versions électroniques du matériel pédagogique.

Les avantages des interventions en ligne

  • L’interface en ligne permet plus d’anonymat que les rencontres en personne, car la honte, l’embarras et la peur d’être stigmatisé sont souvent évoqués comme freins à la consultation;
  • Pour les nombreux joueurs qui rapportent le désir de gérer eux-mêmes leurs problèmes, l’intervention en ligne facilite ce besoin d’autonomie;
  • Malgré la grande disponibilité des services d’aide (http://www.msss.gouv.qc.ca/repertoires/dependances/), les interventions en ligne peuvent permettre de résoudre les problèmes de distance, de conflit d’horaire et de coûts de transport ;
  • L’intervention en ligne offre plus de flexibilité pour des besoins linguistiques, culturels ou particuliers. Il est possible de créer des groupes de discussion et de traitement ciblés, par exemple pour des femmes qui se sentiraient plus à l'aise dans des groupes composés uniquement de femmes. Ce genre de groupe est souvent impossible à constituer en centre de réadaptation car les personnes ayant les mêmes besoins sont souvent dispersées géographiquement.

Les limites des interventions en ligne

  • La gestion des comptes et le suivi des utilisateurs des interventions en ligne sont inégaux dans les études rapportées, mais la tendance montre des taux d'attrition élevés, cependant similaires à ceux des interventions en face à face ;
  • Comparé aux interventions en personne, il est difficile d’évaluer l’assiduité des utilisateurs sur l’ensemble des modules d’aide ;
  • Du point de vue du professionnel de la santé et du patient, la relation thérapeutique est une composante fondamentale de la qualité et de l’efficacité du traitement. Dans certains formats d’intervention en ligne par exemple, les expressions faciales et le langage corporel permettant aux intervenants de détecter la détresse ne peuvent être pris en compte ;
  • La qualification des intervenants et l’adéquation des interventions restent difficiles à évaluer.

Efficace ou non ?

Plusieurs études analysées dans cet article ont confirmé que les interventions en ligne ont entraîné des améliorations plus élevées qu’en l'absence d'intervention (à deux exceptions près). Par contre, aucune étude n'a examiné l'efficacité comparative entre un traitement en ligne et un traitement en personne. Ce champ de recherche reste donc à étudier. Les interventions en ligne demeurent une avenue prometteuse pour le traitement et la prévention du jeu problématique, en particulier pour réduire les obstacles à l'accès au soutien d'un professionnel.

Lire :

van der Maas, M., Shi, J., Elton-Marshall, T., Hodgins, D. C., Sanchez, S., Lobo, D. S., ... & Turner, N. E. (2019). Internet-Based Interventions for Problem Gambling: Scoping Review. Journal of Medical Internet Research- Mental health, 6(1), e65. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6329421/

Bouchard, S., Giroux, I., Goulet, A., Mercier, J., & Jacques, C. (2015). Les interventions en ligne et sur application mobile : synthèse des connaissances. Québec, Université du Québec en Outaouais. http://www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/1871234/PT_BouchardS_rapport_appmobile.pdf/37c2bd59-b318-4c98-ba6a-7f63b9003ca5

Exemples d’interventions en ligne (ces liens sont fournis à titre informatif seulement):

new nike air max 2019

Type : 

Article scientifique