Une préoccupation grandissante pour les jeux de hasard et d'argent

Simultanément au développement de ces nouvelles postures sur la santé, l’industrialisation des jeux d’argent, renforcée par de rapides développements technologiques et la mondialisation, modifie significativement les représentations sociales du jeu et les façons de parier. Au Québec, la légalisation et l’étatisation des jeux d’argent, en 1969, permettent de les affranchir de leur statut marginal et de leur association au vice ou au crime organisé, pour en faire une activité relativement courante et socialement acceptée. Les jeux et leur promotion prennent de l’ampleur et rapportent 1,194 milliard de dollars en dividendes au gouvernement du Québec en 2013. Les dépenses publicitaires pour inciter la population à la pratique des jeux de hasard et d'argent font de la société d’État Loto-Québec le 8e plus grand annonceur au Québec en 2011. La multiplication des plates-formes de jeu et de diffusion élargit l’accessibilité au jeu, y compris auprès des mineurs.

Pendant cette période de croissance des jeux de hasard et d'argent, les problèmes sociaux liés à leur pratique deviennent plus connus. La multiplication des lieux de jeu et l’optimisation des appareils électroniques de jeu, rapidement reconnus comme plus préjudiciables, commencent à retenir l’attention de la santé publique dans les pays industrialisés : des dispositifs de traitement, de prévention et de recherche sont instaurés. L’ampleur et l’articulation de ces impacts préjudiciables des jeux d’argent sur la santé des populations restent imparfaitement documentées, mais on reconnaît que cette commercialisation engendre des problèmes de santé et des problèmes sociaux significatifs.

À l’instar de ce qui s’observe avec la commercialisation de produits entraînant des impacts délétères et dont des promoteurs tirent profit, comme le tabac ou l’amiante, l’expérience montre l’importance de la contribution d’autorités de santé publique indépendantes pour développer des connaissances scientifiques. C’est dans ce contexte et en vertu de l’article 54 de la Loi sur la santé publique du Québec, que les autorités de santé publique s’impliquent. Elles produisent des travaux qui adoptent une perspective populationnelle sur les jeux de hasard et d'argent et qui se distinguent en mettant l’accent sur l’interaction entre l’individu et son environnement. 

air max 90 essential sale