Actualité

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 23 février 2018

    Dans cette deuxième édition des questions émergentes, le Programme des Nations unies pour l’Environnement (ONU Environnement) met en évidence six problématiques environnementales qui mobiliseront les décideurs des gouvernements, du secteur privé et de la société civile, soit la résistance aux antimicrobiens, les nanomatériaux, les aires marines protégées, les tempêtes de sable et de poussière, l’énergie solaire et les déplacements environnementaux. Le rapport Frontières 2017 : questions émergentes d'ordre environnemental vise à fournir à ces décideurs les connaissances nécessaires à une action rapide et à proposer des solutions. Élaboré par un réseau mondial...

  • 23 février 2018

    L’ONU Environnement a lancé en septembre 2017 Vers une planète sans pollution, un rapport visant à appeler les gouvernements, les entreprises, les autorités locales, la société civile et les individus à prendre des mesures pour éviter et réduire la pollution et assainir la planète. Le rapport insiste sur les cinq messages principaux suivants :

    • Un pacte mondial sur la pollution ferait de la prévention de la pollution une priorité pour tous.
    • La gouvernance environnementale doit être renforcée à tous les niveaux.
    • La consommation et la production durables, grâce à l’amélioration de l’efficacité des ressources et à un changement des modes de vie, devraient être encouragées;...
  • 23 février 2018

    Le journal PLOS Biology a publié, en décembre 2017, une série de sept articles sous la thématique Les défis de la santé environnementale: combler l'écart entre les preuves et les règlements (ou Challenges in environmental health: closing the gap between evidence and regulations). Cette série d’articles met en évidence certaines connaissances scientifiques, certains concepts et récents progrès en santé environnementale qui demeurent négligés ou encore difficiles à intégrer dans les politiques et règlements visant à protéger la santé publique. Notamment, les auteurs discutent de certains concepts clés en toxicologie...

  • 23 février 2018

    Un document interne de Santé Canada, obtenu par la CBC, rapporte que le ministère fédéral ne possède actuellement pas de mécanismes de vérification appropriés pour détecter la présence de pesticides dans les produits de consommation vendus au Canada. En vertu de la Loi sur l'accès à l'information, les journalistes de la CBC apprenaient que « les produits de consommation, comme les vêtements, la peinture et les articles en plastique, peuvent être traités avec un pesticide antimicrobien afin de prolonger la durabilité, la durée de conservation ou les soi-disant bienfaits de l'article pour la santé publique ». Santé Canada affirmait détenir au moins quatre rapports portant sur des produits de consommation traités avec des pesticides, par exemple un canapé traité au fumarate de diméthyle (...

  • 23 février 2018

    Récemment, M. Marc Garneau, ministre fédéral des Transports, réclamait qu’Air Canada modernise certains de ses avions les plus bruyants. Il demandait à la compagnie aérienne de procéder dans les plus brefs délais à la modification de sa flotte d'aéronefs A320 de manière à réduire le bruit à proximité des aéroports, tels l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal, ou encore l'aéroport international Lester-B.-Pearson, à Toronto. Le ministre rapportait que certains vrombissements produits par ce type d’appareil pouvaient être corrigés en intégrant des déflecteurs d’air conçus par le constructeur Airbus. Du même élan, le ministre invitait Air Canada à élaborer un programme de rénovation afin de doter les quelque 100 aéronefs A320 de sa flotte de tels déflecteurs. La...

  • 23 février 2018

    Les problèmes d’inondation qu’ont connus les résidents de plusieurs régions du Québec au printemps 2017 sont encore frais à nos mémoires. Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a publié récemment une synthèse des phénomènes météo qui ont conduit à cette crue printanière exceptionnelle. Le rapport Faits saillants. Crue printanière 2017 : le plus fort apport en eau potentiel depuis 1974 présente également la chronologie des événements, les défis associés à la gestion des eaux de crue printanière, et dresse la liste des principales localités touchées disposant d’un historique d’au moins trente ans, ainsi que l’apport en...

  • 23 février 2018

    C’était il y a 20 ans. Les Québécois ont gardé en tête les images surréelles de la tempête de verglas qui a secoué le sud du Québec au début de l’année 1998. La professeure en psychiatrie Suzanne King mène depuis plusieurs années le Projet Verglas, qui étudie les conséquences du stress subjectif (ressenti) et objectif (mesuré, par exemple, par le nombre de jours sans électricité) vécu par les femmes enceintes au moment de cette catastrophe naturelle. Le projet de recherche effectué suit depuis 20 ans des « enfants du verglas », nés dans la foulée de cet événement.

    Cent soixante-dix-huit femmes enceintes au moment de la crise du verglas, ou étant devenu enceinte dans les trois mois suivant cet événement, ont accepté de participer à l’étude. Une soixantaine de familles...

  • 23 février 2018

    L’Alaska Department of Health and Social Services a réalisé une évaluation destinée à fournir un large aperçu des impacts négatifs potentiels du changement climatique sur la santé humaine en Alaska, en plus de présenter des exemples de stratégies d'adaptation à prendre en compte. Le rapport Assessment of the Potential Health Impacts of Climate Change in Alaska conclut que les Alaskains pourraient être confrontés à divers problèmes de santé dans les années à venir : anxiété et dépression accrues, augmentation des accidents et des blessures, exposition accrue aux matières dangereuses, diminution de l'accès aux aliments, exposition accrue aux maladies infectieuses, manque d'accès à l'eau potable et diminution de l...

  • 23 février 2018

    Le smog peut se manifester été comme hiver. Peu importe la saison, il est néfaste pour la santé : toux, difficultés respiratoires et augmentation des maladies chroniques. Les émissions de particules des poêles à bois constituent le facteur principal de la formation du smog hivernal. À Montréal, depuis 2015, une réglementation a été adoptée pour encadrer de façon stricte l’utilisation de ceux-ci : il est notamment interdit d’utiliser un poêle ou un foyer au bois quand Environnement Canada lance un avertissement de smog.

    À Québec, malgré un épisode de smog en janvier en lien avec l’importante vague de froid vécue dans la province, la ville n’entend pas restreindre l’utilisation des poêles à bois : « S’il ne représente pas l’unique moyen de chauffage en saison froide, nous...

  • 23 février 2018

    Une équipe de chercheurs de l’Université de Floride a étudié l’effet de la pollution lumineuse sur la transmission du virus du Nil occidental (VNO). L’étude expérimentale a été réalisée en comparant deux groupes de moineaux infectés par le VNO, une moitié exposée à la lumière et l’autre moitié ayant dormi dans le noir. Les résultats ont montré que ceux ayant été exposés à la lumière sont restés deux fois plus longtemps infectés par le VNO, augmentant ainsi les probabilités d’infecter d’autres animaux. L’article La pollution lumineuse, alliée du virus du Nil occidental, explique les fondements scientifiques...

Pages

S'abonner à Actualité